Section 3. 3 éléments essentiels


Chapitre 18. Observer toute chose avec mansuétude

Le Taekwondoïste qui connaît le bien et le mal, devient éthique naturellement et c’est son comportement éthique qui discerne le bien et le mal, ce qui lui permet de choisir ce qui est bien et rejeter ce qui est mal. L’attitude du Taekwondoïste qui mène une vie éthique est source de mansuétude et cette mansuétude caractérise cet esprit alerte qui cherche à conserver tout à la bonne position, afin de préserver la voie naturelle des choses. Il en va de même avec la voie du Paradis pour l’activité du corps. Les principes qui régissent l’utilisation du corps et de l’esprit sont les mêmes.

Le premier élément qu’une personne doit observer avec mansuétude est sa propre personne. S’observer avec mansuétude signifie d’étayer tout de soi à son endroit propre, sans partialité d’éléments, afin que la tempérance qui submerge nos désirs ait une attention particulière pour chacune de nos actions bien rangées à leur place tout en prenant garde qu’un excès de tempérance ne nuise à nos relations avec autrui. En d’autres termes, le Taekwondoïste doit garder l’équilibre entre la tempérance et la non tempérance qu’il retrouve sur son chemin. Ceci est la façon de ne pas se perdre lors de la recherche de soi.

En second lieu, une personne doit observer avec mansuétude sa relation avec les autres. Ceci correspond à opposer toutes les relations mauvaises les unes aux autres, selon la voie de la Terre, afin d’y observer les mauvais résultats et d’y harmoniser son comportement bienfaisant, tout en s’assurant de préserver cette capacité de l’homme à s’harmoniser avec la nature. De cette façon, il peut préserver l’équilibre harmonieux entre le développement de chacun et les bonnes manières sociales afin que tous respectent l’effort de leurs ancêtres à conserver les traditions de la civilisation culturelle de laquelle ils émergent. Ceci est la façon de ne pas perdre l’homme lors de la recherche de l’homme.

En troisième lieu, une personne doit observer son environnement avec mansuétude. Cela signifie d’éviter tout ce qui peut être néfaste pour lui dans la nature et n’y choisir que ce qui est bénéfique, tout en s’assurant que ses observations et les distinctions qu’il en fait ne mette en péril l’harmonie originelle. De cette façon, le Taekwondoïste à la fois, s’efface et se positionne au même instant, de sorte qu’il existe sans exister et qu’il n’existe pas comme tout ce qui existe, et dès lors, s’il existe, son positionnement est nécessaire, et s’il n’existe plus, cette place doit s’éteindre, le tout avec précision, sans conflit. Ceci est la façon de conserver la bonne position lorsqu’on observe l’environnement, tout en captant le monde tout en l’observant.

De façon générale, tous les principes humains convergent vers la mansuétude lors de l’observation de ces trois éléments. Ces principes sont respectés par les saints hommes et les teakwondoïste et ils ne se retrouvent que dans leurs attitudes lors de l’observation. Si le Taekwondoïste agit avec mansuétude lorsqu’il s’observe lui-même, ses relations sociales et son environnement, seulement à ce moment il complétera sa réconciliation avec le « MU » et le Taekwondo comme principe de vie, comme astuce.