Section 3. 3 éléments essentiels


Chapitre 20. Trouver la distance en Taekwondo

Quelle est la distance qui sépare le Paradis et la Terre lorsqu’ils s’unissent ? La distance est ce qui existe entre moi et mon adversaire. La volonté est ma volonté et sa volonté, i.e., ce que j’entend faire et ce qu’il entend faire, ce qui représente respectivement ce que je suis et ce qu’est mon adversaire. C’est ce que je change et ce que lui change qui font que tout change. La distance en Taekwondo change sans cesse. C’est la relation entre moi et lui.

Lorsqu’un homme désire réaliser quelque chose, c‘est qu’il désire changer quelque chose avec l’aide de son esprit et de son corps, ce qui est en fait à un moment donné, le résultat de la relation des similitudes qui existent entre lui et son adversaire. L’adversaire en Taekwondo est le représentant du Monde. La distance en Taekwondo est donc déterminée par des facteurs complexes ; la position de l’adversaire, les intentions mutuelles, la distance spatio-temporelle, etc…Chacun de ces instants représentent un tout unique, qui unifiés l’un à l’autre, déterminent le tout de la distance. Cette « distance » en Taekwondo est simple. Même si elle relève d’une multitude de facteurs émanant du Taekwondoïste et de son adversaire, la simplicité de la distance se sent à travers la pratique du Taekwondo, de la même manière qu’une simple chanson est composée d’une mélodie, d’un rythme et d’un texte. Même s’il est possible de chanter une chanson sans tenir compte de la mélodie et du rythme, la distance en Taekwondo ne peut être trouvée à travers une analyse distincte de chaque élément, mais plutôt à travers un mouvement technique. Cependant, de la même manière qu’un interprète qui est meilleur lorsqu’il connaît la mélodie et le rythme, le Taekwondoïste peut maintenir une meilleure distance en toute situation en prenant conscience des facteurs qui sont reliés à cette distance.

Le Taekwondoïste doit toujours se tenir à la bonne distance, voire la meilleure distance lorsqu’il fait du Taekwondo, et celle-ci est optimum lorsqu’elle peut éviter les intentions de l’adversaire, tout en maintenant une distance apte à réaliser ses propres intentions. Ceci est appelé la « Distance en Taekwondo » . Lorsqu’un Taekwondoïste connaît bien cette distance en Taekwondo, il est en mesure d’exécuter les mouvements appropriés en toutes circonstances. Il se connaît donc lui-même. Ainsi, lorsque le Taekwondoïste connaît  la distance de son adversaire, il sait pertinemment le type d’attaque qu’il va utiliser en toute circonstance, et sait comment se défendre, étant donné qu’il connaît la volonté de son adversaire. Lorsque le Taekwondoïste prend conscience de l’unité entre ces deux distances, ils connaît la distance en Taekwondo. Dans ce type de Taekwondo, l’attaque de l’adversaire ne peut l’atteindre, tandis que son attaque peut l’atteindre, puisque le Taekwondoïste à ce niveau s’approprie cette distance par « l’effacement de soi », ce qui l’harmonise avec le Monde. Il peut conserver cette distance appropriée en adoptant continuellement le mouvement opportun à chaque instant. Ceci est la raison pour laquelle le Taekwondoïste se protège et contrôle son adversaire lorsqu’il conserve la bonne distance. C’est à ce moment qu’il sait tout du « Kyorugi ».

Dans cette même ligne d’idées, lorsque que quelqu’un connaît la distance, il ne peut la juger par sa raison, mais ne fait que réagir en fonction de sa distance avec le monde. Ceci représente la connaissance entière, et non juste celle du Taekwondo. Ceci représente la connaissance du vide, celle qui contient non pas le vide, mais tout ce qui n’est pas faux, donc tout ce que le Taekwondoïste doit savoir. Que devrait-il connaître de plus.