Section 7. Les Poomsae


Chapitre 55. Rendre tout simple.

 

Le vrai entraînement en Taekwondo demande que vous maîtrisiez les techniques corporelles, que vous utilisiez votre esprit afin de rendre ces techniques parfaites, puis atteindre le « Do » qui permet de transgressez la distinction à travers tout ce processus. Tout cela se retrouve dans les mouvements de base. Car les mouvements de base, même s’ils sont simples, renferment des principes sans frontière. Vous ne pourrez obtenir aucune efficacité de ces mouvements de base, si vous laissez de côté qu’un seul facteur de l’un d’eux, même s ‘il vous semble banal. Le TAEKWONDO est très simple. C’est un ensemble, et rien d’autre qu’un ensemble. Un vrai principe ne se montre qu’à travers des mouvements exacts.

Aussi banal que puisse paraître un mouvement de base, il est doté d’une base multidimensionnelle et ne peut être considéré comme un simple mouvement. Si vous vous entraîner en ignorant les détails, votre interprétation sera basée sur une connaissance restreinte, et sera d’une valeur affaiblie. Par exemple, la position exacte de Juchum Seogi demande non seulement de conserver une position base, mais demande également de contracter certains muscles des cuisses. Tourner les hanches dans Dollyeo Chagi n’est ni pour donner de la force au coups de pied ou atteindre une distance plus longue dans l’élégance. La complicité de tous les éléments en Taekwondo représente la véritable relation qui existe entre toutes les techniques et les idéaux en Taekwondo. Ainsi, lorsque vous pratiquez les mouvements de base, vous ne devez pas les exécutez comme s’il s’agissait de morceaux à assembler, avec un plan précis. La chose la plus importante est de répéter sans cesse ce mouvement, afin qu’il ne soit plus un mouvement de base, mais que la base devienne un mouvement par elle-même. Comment pouvez-vous devenir un mouvement ? Il est démotivant de pratiquer un mouvement des centaines de fois. Mais il serait intéressant si vous pratiquez un mouvement mille fois, et que vous continuez à le pratique dix mille fois, et que naturellement à travers toutes ces pratiques, vous capturez l’ensemble du Taekwondo. Ainsi, vous réalisez que vous êtes le mouvement du Taekwondo.

Il y certains critères que vous devez respecter lorsque vous pratiquez les mouvements de base en Taekwondo. ; La distinction, l’harmonie et la stabilité.

Qu’est-ce qui doit être distinct ? L’indépendance et l’unité doivent être distincts, le vide et la plénitude doivent être distincts, avant, après et en haut et en bas doivent être distincts. La distinction naît d’elle même. Puisque le Taekwondo connaît l’ultime non distinction et transcende la vie quotidienne afin d’y distinguer le vrai et le faux, ces mouvements de base se basent sur cette distinction. La distinction génère l’état de tout ce qui doit être maintenu à son endroit propre, ce qui est en accord avec les principes de base selon la voie du Paradis.

Qu’est-ce qui doit être en harmonie? Vos intentions et ce que vous voyez doivent être en harmonie, et votre vue, vos mains et vos pieds doivent être en harmonie, et vos mains, vos pieds et vos hanches doivent être en harmonie. Ainsi, la vague harmonieuse, le centre de gravité, les mains et les pieds doivent tous être en harmonie, et lorsque vous donnez un coups de pieds, la jambe et la hanche sont en harmonie, de même lorsque vous utilisez vos mains et que votre épaule s’harmonise dans le mouvement. C’est dans cette harmonie complète que vous réussirez à opposer votre adversaire à sa relation avec le monde, la voie de la Terre.

Qu’est-ce que la stabilité ? Le centre, la respiration et l’esprit doivent être stable. Ainsi, l’équilibre veut que le processus de la vitalité vous empêche d’être perdu dans le changement perpétuel, soit la voie de l’Homme.

Afin de bénéficier de tous ces éléments, vous devez exécutez chacun de ces mouvements avec grandiose, un centre de gravité bas et en harmonie avec votre respiration.

Vous devez exécutez de grands mouvements, non pas parce que ces mouvements peuvent vous être utiles , mais parce que vous pouvez en tirez un autre enseignement valable. L’important est que vous vous concentriez sur l’ensemble d’un simple mouvement afin de vous déplacer totalement en accord avec lui. Lorsque vous serez habitué à vous déplacer dans votre ensemble, vous pourrez voir la distinction, l’harmonie et la stabilité, avec plus de facilité. Si vous exécutez inlassablement de grands mouvements, votre corps ne pourra physiquement qu’exécuter que le nombre de mouvements possibles dans le temps requis, et ainsi créer un état de mouvement à l’intérieur de vous. Puis, il vous sera possible de contrôler cet état, et seul un léger mouvement pourra atteindre le même résultat.

Vous devriez conserver centre de gravité bas. Tout comme les racines qui s'ancrent creux dans la terre, pour ensuite pousser vers le haut, il est naturel que votre entraînement passe par la solidité de votre centre de gravité afin d’affermir l’ensemble. Votre centre de gravité peut être renforcit par le raffermissement de votre taille et de vos jambes qui le supporte. Dès lors, vous serez en mesure de supprimer l’adversaire dans un court mouvement puissant. Tous mouvements physique passe par les hanches, des mains aux pieds et des jambes aux bras. C’est pourquoi vos hanches et vos jambes doivent être fermes comme la terre, comme s’ils devenaient l’extension du sol, et contrôler l’adversaire qui se frappera violemment contre la terre elle-même par leur entremise.

De plus, vous devez être en mesure de faire chacun des mouvements de Taekwondo, seulement avec votre souffle. Puisque chaque mouvement en Taekwondo est l’expression condensée du processus biologique qui se passe à l’intérieur de l’homme, le souffle y est le centre de la vie. Le Taekwondoïste se déplace dans l’unité et dans l’harmonie. Son souffle et son mouvement sont un autre aspect de cet ensemble. Conséquemment, si vous maintenez une bonne respiration, vous ne verrez rien de difficile dans chaque mouvement de base. La bonne respiration ne demande pas seulement de respirer avec votre bouche, nez, gorge et poumons, mais également avec l’ensemble de votre corps. Lorsque vous respirez convenablement, le processus complet de la vie va s’organiser en vous sans effort. La position et le mouvement parfaits nécessite toujours une respiration parfaite dans leur exécution. Ainsi, la position et le mouvement deviennent vivants par eux-mêmes.